Ronsombeux : on a grossi ?

Chantoire de Ronsombeux, ce dimanche 26 ... l'histoire ne va pas etre très longue, un peu comme notre sortie. La grotte se divise en 2 partie et demi. La première est verticale. On l'avait justement choisie pour le plaisir d'équiper un peu. Equipement sans souci (on aurait pu être sport mais on a bêtement suivi les broches). Nos 2 C25 s'enchaînent sur un fractio et permettent d'équiper le dernier ressaut dans la foulée. Limite c'est mieux que les C35 + C10 de la fiche d'équipement. Il nous reste même tout le mou nécessaire pour un dernier fractio sangle sur amarrage naturel qui élimine un méchant frottement.

La deuxième partie (branche nord) part à travers un éboulis par une étroiture que nous avons tous les 2 passée au moins 1 fois dans chaque sens il y a quelques années. Ben c'est plus étroit qu'avant. Ou alors j'ai grossi et les tibias de Geoffr se sont allongés ... à moins que ce ne soit dans la tête que ca coince un peu ... bref on s'est dirigé vers la branche sud qui ne peut pas vraiment faire une 3eme partie à cette belle grotte, vu qu'elle se limite à une faille occupée par un joli téléphérique qui attend depuis 20 ans qu'on y accroche des wagonnets de terre à remonter de la désob du fond.

Voilà, voilà ... On va pa s'éterniser sur ce bilan faramineux. Temps : 2h et une chique.

Tags:

Commentaires

Je suis repassé par là avec le Spekul le 1er fevrier (2014) ... petite sortie sous terre avant leur traditionnelle soirée cheese&wine à laquelle ils avaient invités le Scucl et où alain et mi avions répondu présent. 

En fait on s'est inquiété d'une étroiture qui n'était pas la bonne! Le passage est nettement plus haut dans la salle et pas spécialement étroit. Par contre on traverse un éboulis et c'est assez labyrinthique. Sans Renaud (SPEKUL) pour guider, je n'aurais pas trouvé. D'ailleurs à la sortie, je me suis retouvé bloqué (de l'intérieur) devant cette même étroiture trop étroite qui décidément m'attire!