Dimanche, le 22 novembre 2009 - Le trou d'Epraves

Participants : Alain, Pierre, Olivier, Emilie, Alexander et Marie-Christine.

Départ de Louvain-la-Neuve vers midi, arrêt à Namur pour rejoindre notre guide Olivier, pour cette partie nouvellement explorée du trou. Nous arrivons vers 14H00 à l'entrée du trou. Le temps de nous équiper qui pour mon compte est encore long, nous suivons notre guide.

L'entrée est facile d'accès (petite porte grillagée avec serrure). Les premiers mètres sont excessivement boueux et glissants. Après plusieurs mètres entrecoupés d'escaliers boueux, Olivier s'arrête pour monter le long d'une paroi sinueuse afin de fixer la première corde qui nous conduira à une hauteur de plus ou moins 8 mètres pour déboucher sur la première étroiture suivie par une autre quelques mètres plus loin.

Alain, Olivier et moi installons dans une petite cave les gâteaux et les bougies apportés par Alain afin de fêter les 28 ans d'Emilie. Tout à fait novice dans la spéléo et déjà la chance pour moi de fêter un anniversaire sous terre. Ce fut magique. Cette mini cave éclairée par 28 bougies qui elles-mêmes éclairaient les visages de nous tous. Imaginez la féerie quand nous soufflerons les bougies des aînés...

Après les petits gâteaux, ce qui suivit, ne fut pas du gâteau. Heureusement qu'Olivier nous avait promis "la belle bleue" (que nous n'avons pas tous vu).

Il nous a fallu traverser des ravins en dessous desquels coulait une rivière, accrochés par la perso à une corde fixée sur des parois quasi verticales et super glissantes. Bref, Pierre et moi avons pris un bain de siège dans la rivière. Olivier nous précédant les traversait en grand écart un pied de chaque côté des versants du ravin.

J'ai du abandonner les jambes tremblantes avant les autres avec le regret de ne pas être arrivée au bout mais... ce n'est que partie remise. Pierre, Alexander et Olivier ont continué encore sur une quinzaine de mètres. Emilie et Alain sont restés avec moi attendre les autres.

Nous sommes sortis de la grotte vers +/- 19H00. Les frites tant espérées de "La Plante" n'ont pas été commandées vu la lenteur du service.La journée s'est terminée autour d'un verre chez Olivier.

(Photos Epraves - nov 2009)

Marie-Christine 

Tags: